30/09/2004

Au Vieux Spijtigen Duivel

Blake et Mortimer s'y sont arrêtés lors de leurs dernières aventures, il fallait bien que j'y aille aussi.
La salle est assez grande et peut paraître quelconque au premier abord. Et pourtant, laissant courir son regard, on le surprend à s'arrêter sur le vieux poêle de Louvain qui trône au milieu de la pièce, sa buse accrochée au plafond par du fil de fer aussi vieux que lui, les anciens becs de gaz, qui aujourd'hui ne servent qu'à prendre la poussière, les piliers (stamp) qui seraient à l'origine du mot estaminet, ce plafond, ah ce plafond qui n'a plus dû voir un pinceau de près depuis une bonne centaine d'année, la "cour" (toilettes) qui est vraiment une cour, ces traces de modernisme d'il y a 50 ans, comme ce bar en métal recouvert d'imitation bois, ce moulin à café ou l'enseigne maes-pils en néon.
Clientelle d'habitués, patron "bonhomme" carte sans surprise sauf la gueuze Dekoninck (produite par Boon) qui n'est vraiment pas courante.
Un endroit où passer, un endroit où s'arrêter un moment tant qu'il en existe encore.
Au Vieux Spijtigen Duivel
Chaussée d'Alsemberg 621
1180 Uccle
Tél: 02/344.44.55
 

00:13 Écrit par gode dans bonnes adresses | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

29/09/2004

Streekproductencentrum

Un endroit tout spécialement dédié aux produits du Payottenland, des fromages aux vins de fruits en passant par la tarte au maton, sans oublier bien évidement les bières de la région et la gamme complête des vieilles gueuzes, en ce comprise la Belle-Vue Sélection Lambic et ça, c'est une exclusivité.
C'est simple pour y aller (sortie Halle centrum, tout droit au rond-point (on se comprend), et deuxième à gauche (il y a un petit parking), comme pour les autres adresses recommandées, l'accueil y est sympa. Il ne faut surtout pas hésiter à poser une question.
Streekproductencentrum
Poststraat 3a
1500 Halle
tf.;02.3613190
fax ; 02.3568615
e-mail.info@streekproductencentrum.be
http://www.streekproductencentrum.be
Ouvert de 9 à 18 heures.
Fermé le dimanche, lundi et mardi.

 


23:48 Écrit par gode dans bonnes adresses | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/09/2004

Willems & zoon.

Pas génial pour s'y rendre venant de Bruxelles, soit on s'offre le ring d'Anvers en travaux, soit on emprunte les nationales à partir de Malines, vers Lier et Grobbedonk et on se retrouve coincé derrière des camions qui ....évitent le ring d'Anvers. Mais une fois sur place on se dit que cela valait bien le déplacement. A ma connaissance, c'est le meilleurs magasin au niveau de son approvisionnement en bières provenant de micro-brasseries. On y trouve les produits "classiques" évidement, mais c'est le choix de bières bien souvent disponible uniquement au niveau local qui fait l'intérêt de l'endroit. De Flandre ou du fin fond de nos Ardennes, les plus petites brasseries seront représentées à un moment ou à un autre.
On ajoute à cela des prix des plus raisonnables et un accueil des plus sympathique. En petit détour par là s'impose.

Bierhandel Willens & zoon

Leopoldstraat 26
2280 Grobbendonk
Tel.: (014)51 17 74
Gsm: (0475)76 77 38
Fax: (014)51 83 99
E-mail: info@bierhandelwillems.be


13:16 Écrit par gode dans bonnes adresses | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/09/2004

Jeux paralympiques

Comme tous les 4 ans, ils se déroulent dans la ville olympique peu après la fin des Jeux. On en parle en général assez peu, sauf au moment du départ des athlètes, parfois au moment de la clôture pour un éventuel bilan. Une fois n'est pas coutume, mais coup de chapeau à France2. Tous les soirs on a droit à un résumé de 26 minutes (en troisième partie de soirée, mais quand même). Et en fait, on oublie très vite que ce sont des "handicapés" qui se trouvent sur le terrain, tant l'engagement est physique et les épreuves spectaculaires.
Dans notre belle société, on a un peu tendance à passer à côté d'eux, sans trop oser les regarder. Ce genre de diffusion est certainement un moyen de nous ouvrir les yeux, sur leur existence, leur courage mais aussi leur joie de vivre malgré ce que le destin leur a réservé.

01:15 Écrit par gode | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/09/2004

La bière bruxelloise 2 : le faro

On ne trouve plus de faro fabriqué comme à son origine. Le faro était un coupage de lambic trop acide avec de la bière de mars, mais de nos jours, plus personne ne brasse de la mars (on réalisait un second brassin avec les drèches d'un premier). Le faro était la bière bruxelloise la plus populaire mais l'arrivée des pils puis la mode des bières étrangères au début du siècle a eu raison d'elle.
Le faro est donc devenu un lambic édulcoré avec du sucre candi et coloré avec du caramel mais on en trouve encore lors des fêtes bruxelloises, proposé avec succès par l'Ordre du Faro (on y reviendra) et quelques estaminets bruxellois le servent encore au fût.
Le Zageman (Cantillon)
Le Ploegmans (Timmermans)
Le Poechenellekelder (Lindemans)
Le Madou (Lindemans)
et la Mort Subite (Mort-Subite).
A Beersel chez Drie Fonteinen.
Il est évidement possible d'en commander directement auprès des brasseurs de lambics.

21:09 Écrit par gode dans bière | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

16/09/2004

Sint-Pieters Brouwerij

Il était prévu qu'elle s'installe à Bruxelles, mais un problème d'affectation du territoire a fait qu'elle s'est réfugiée à Leeuw-St-Pierre. Dernière née de brasserie brabançonne, elle a été crée sous l'impulsion d'un ...musicien de formation, brasseur amateur à ses heures.
Une seule bière pour l'instant, la Zinnebir (il n'y a pas de faute). Bière blonde légère (5,5%), elle rappelle une saison. A consommer pour se désaltérer, en été ou en guindaille, elle laisse une discrète amertume en bouche.
Sint-Pieters Brouwerij
Victor Nonnemansstraat 40a
1600 Sint-Pieters-Leeuw
 

17:14 Écrit par gode dans bière | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/09/2004

Musée Jijé

Installé dans l'ancienne salle des rotatives de l'Echo de la Bourse, le musée rend hommage à un des pères de la bande dessinée belge; Jijé, mais aussi à ceux que l'on a appelé la bande des 4, Jijé, Franquin, Will et Morris. De nombreux originaux, mais également des photos, sculptures et autres objets personnels nous retrace la vie et la carrière d'un auteur trop peu reconnu de nos jours.

Si ce musée existe, c'est par la volonté d'un seul homme François Deneyer, qui a investit ses biens dans l'achat du bâtiment, sa rénovation et sa transformation en Musée, tout cela sans le moindre coup de pouce de nos autorités (jusqu'à présent, espérons que cela change avec la valse des ministres). Un musée à voir et à revoir pour son expo permanente mais aussi pour ses expos temporaires.

Musée Jijé

rue du Houblon 43

1000 Bruxelles

<http://www.jije.org>

Ouvert du mardi au dimanche de 10 à 18 heures.


20:33 Écrit par gode | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/09/2004

Recette ; confit d'échalotes "pain d'épice"

Pas de pain d'épice dans la recette, rassurez-vous, seulement les épices et du miel, avec un petit quelque chose en plus...
 
300 gr d'échalotes émincées
1 bouteille de Gouden Carolus Classic (25 cc)
3 cuillères à soupe de sucre de canne
1 clou de girofle, 1 "fleur" d'anis étoilé, cannelle
2 cuillères à soupe de miel
huile.
Faire chauffer l'huile, y jeter les échalotes émincées et laisser cuire doucement jusqu'à ce qu'elles deviennent transparentes.
Verser la bière, ajouter le sucre et les épices.
Laisser cuire à feu très doux jusqu'à la quasi évaporation du liquide.
Ajouter le miel et poursuivre la cuisson une dizaine de minutes.
Servir froid avec un pâté ou une terrine.
 
Audacieux par ses saveurs, ce confit a été apprécié par mes convives. 



00:32 Écrit par gode dans recettes | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Table un / 2

Premier lundi du mois, donc nouvelle édition de notre petite réunion au Beer Mania. Pour l'occasion, j'étais aux fourneaux.
Pâté de foie à l'Orval en entrée, accompagné d'oignons blancs, de cornichons au vinaigre et d'un confit d'échalotes "pain d'épice" (la recette fait l'objet d'un post séparé).
Pour suivre des carbonnades de cheval (avec une petite différence par rapport à la recette publiée, le reste de la bière, de la Westmalle Double, est ajouté quand on réchauffe le lendemain, la liaison et la correction de l'assaisonnement se fait à ce moment également).
Les carbonnades étaient accompagnées d'un stoump carottes-oignons-ail et d'un stoump poireaux-curry.
Mon public irano-turco-franco-anglo-belge avait l'air satisfait.

00:28 Écrit par gode | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |